Connaissez-vous votre sol?

Planter des plantes comestibles dans le but d’en avoir des récoltes impose une attention à l’ensoleillement de votre terrain, à la nature de son sol et aux besoins de ces plantes en ce sens. En effet, en culture biologique il est impératif d’analyser son sol et d’en connaître son pH et sa texture afin de l’améliorer au besoin et de récolter la productivité escomptée.

Les plantes potagères ont besoin d'un sol neutre et d'une texture limoneuse. Visiter notre site Internet pour mieux connaître les besoins des plantes vivaces désirées, ainsi que les méthodes que nous préconisons pour l'analyse maison de la texture de votre sol. En effet, nous vous recommandons de définir la texture de votre sol avant de venir sur place, Un service de test de pH de sol, avec les résultats et les recommandations disponibles sur place en 45 minutes, vous permettrons ensuite de rectifier le pH et la texture de votre sol selon les cultures désirées. Nous serons en mesure de vous concocter une recette d'intrants naturels disponibles en vrac sur place, afin d'agrader la texture, la structure et la vie de votre sol. 

MÉTHODE DE PRÉLÈVEMENT POUR ANALYSE DE SOL 

Le but du prélèvement d'échantillons du sol est de recueillir un petit volume de sol représentatif du volume entier du sol à exploiter, à des fins d’analyse. Elle se fait en trois étapes. D'abord, il faut faire le prélèvement d'un échantillon représentatif de la parcelle à cultiver, assez conséquent pour pouvoir faire un test de décantation à la maison afin de  connaître sa texture, ainsi qu’un test de pH à la jardinerie, pour connaître son pH. En partageant avec nous votre résultat de texture, nous pourrons procéder à l’analyse de pH, puis vous recommander les amendements naturels à apporter pour profiter du sol à son plein potentiel selon le type de culture visé. 

MATÉRIEL

- Contenant en plastique pour le prélèvement*
- Outil en plastique ou en bois pour le prélèvement*
- Pot de verre de 1 litre et contenant de plastique ou de verre d’environ 2 tasses. Les contenants doivent être propres.*

*L’usage du métal peut falsifier le résultat, c’est pourquoi nous recommandons d’utiliser des outils et contenant en verre, en bois ou en plastique.

 

PROCÉDURE

1- Bien identifier physiquement la future zone de culture à l’aide de piquets et de cordes au besoin et nommer l’échantillon. La zone de sol doit être visuellement homogène lorsqu'elle est pelletée en surface. Autrement, il s’agit de zones distinctes et plus d’un échantillon doit être analysé.

2- Calculer la superficie de la zone et la noter dans le questionnaire suivant.

3- Effectuer le prélèvement:  À l'aide d'un outil, prélever les échantillons à une profondeur d'environ 15 cm (6 po) et les déposer dans le contenant. Pour qu'un échantillon de sol soit représentatif, il doit être prélevé un peu partout dans toute la zone de culture. Prélever au moins 10 échantillons pour obtenir un échantillonnage représentatif. Comme c’est le sol qui est étudié, la matière organique de surface (feuilles mortes, pelouse, etc.) doit être éliminée de l’échantillon. 

4- Bien mélanger le tout. Réserver 2 tasses de ce mélange pour l’analyse de texture maison (test de décantation), 2 tasses pour l’analyse de pH en jardinerie. Les laisser sécher à l’air s’ils sont humides, déposer 2 tasses de ce sol dans le pot masson de 1 litre et apporter l’autre 2 tasses à la jardinerie. Identifier clairement l'échantillon sur le contenant et remplir le questionnaire suivant.

5- Utiliser le reste du prélèvement pour effectuer le test de texture par décantation. La procédure de ce test se trouve au verso de ce document. 


*Répéter les étapes en simultané si plusieurs tests sont envisagés. BIEN IDENTIFIER LES CONTENANTS avec votre nom et le nom de la zone, et de remplir le questionnaire pour chacun d’eux.

 

TEST DE TEXTURE PAR DÉCANTATION



Un bon sol est composé de matière organique, de matière minérale, d’eau, d’air et d’êtres vivants. Le but du test de décantation est de connaître les proportions occupées par les composantes minérales d’un sol, classées selon leur granulométrie (mesure des particules). Elles sont la pierre, le gravier, le sable, le limon et l'argile. Ce sont ces 3 dernières qui nous intéressent dans ce test et elles sont nommées en ordre de grosseur.

 

.

 

MATÉRIEL

Bocal en verre de 1 Litre / Cuillère en plastique ou en bois  /  2 tasses d’échantillon de sol  /  2 c. à thé de sel  /  De l’eau

 

PROCÉDURE

1- Nommer l’échantillon et l’inscrire sur le bocal, surtout s'il y en a plusieurs.

2- Ajouter dans le bocal le sol, le réduire en poudre au besoin, ajouter le sel et remplir d’eau jusqu’au collet. 

3- Bien fermer le bocal et agiter vigoureusement pendant 2 minutes.

4- Laisser le bocal reposer minimum 24 heures, sans le déplacer. Les différents constituants se séparent et se déposent au fond de façon successive. Ainsi, il est possible de bien les identifier, excepté la portion organique qui flottera en surface. 

5- Faire la lecture des composantes déposées au fond du bocal ; les plus lourdes sont au fond (sable) et les plus légères en surface (argile). Mesurer la hauteur du sol dans le bocal qui représente 100 % du contenu. Il est possible que seulement 1 ou 2 matières soient présentes. 

 Ex. : 10 cm. Ensuite mesurer la hauteur des 3* constituants, qui représentent la proportion du volume total de sol. Ex.: argile: 2 cm / limon: 3 cm / sable: 5 cm. Calculer le produit croisé, pour connaître la proportion en pourcentage des constituants.  Ex.: argile: 2/10 = 20 % / limon: 3/10 = 30 % / sable: 5/10 = 50 %  Comparer le tableau suivant, afin d’identifier le type de sol. Ex.; sol loameux.