Pays d’en haut / La vallée –« Admirer et déguster le paysage » -, Été 2012

«  La plupart des propriétaires de maisons aiment avoir un bel aménagement paysager. Pourquoi ne pas rendre l’utile à l’agréable et déguster cet aménagement? L’entreprise Croque Paysage de Val-David développe ce marché.

[…] La mission première de l’organisation est d’offrir un service de consultation, de conception et de réalisation en aménagement paysager comestible.

Chez Croque Paysage, on retrouve plus de 150 variétés de plantes comestibles en pot. « Je suis écologiste et j’ai découvert le concept de permaculture élaboré en Australie en 1970. Il s’agit d’associer des plantes vivaces qui s’entraident et s’autosuffisent. On s’affranchit ainsi des engrais chimiques », souligne Claudine Gascon.

Question de mettre sa touche personnelle, Claudine a voulu un aménagement auto-suffisant esthétique et comestible. De là est né Croque Paysage. « On crée une abondance de fruits et de légumes de manière naturelle […]. On joint l’utile à l’agréable. On voit cette avenue comme une solution au problème d’alimentation. Il n’y a pas de façon plus biologique et locale que d’avoir accès à ces ressources autour de sa maison. »

« Il existe un tas de plantes qui produisent toutes sortes de fruits pas toujours commercialisés. On finit par réaliser la sécurité et le pouvoir alimentaire qu’on a. Il y a tellement de perte quand on importe des fruits. »

« J’ai acheté la résidence de mon grand-père il y a quelques années et j’ai développé un jardin. On donne l’exemple ici en formant un petit écosystème. Par contre, il est jeune notre jardin, mais un jour, nous aurons tellement de fruits qui pousseront que nous pourront en vendre beaucoup! », affirme-t-elle. »