Herbacées

Monarde Rouge

À savoir !

Monarde Rouge

  • Monarda didyma
  • Bergamot

À partir de

7,99 $

Plante aromatique, médicinale, aux feuilles et fleurs comestibles. Feuilles au goût de thym et fleurs sucrées, parfaites pour ajouter aux desserts.


Jusqu’à 100 cm. Soleil/Mi-ombre. Zone 3.


 

Disponibilité à la jardinerie :
Disponible !

Informations détaillées

Informations complémentaires

Nom Latin Monarda didyma
Nom anglais Bergamot
Hauteur 101 cm à 120 cm
Largeur Envahissant
Parties comestibles Feuilles, Fleurs
Type de sol Frais, Humide, Riche, Drainé
Zone de rusticité 3
PH du sol Neutre
Type de racines Rhizome
Ensoleillement Soleil, Mi-ombre
Fonctions en permaculture Insectes bénéfiques, Nectarifère

Utilisations

Cueillette au Québec: Pour les jeunes feuilles, vers le début juin. Pour les pétales de fleur, tout au long de l'été. Difficile, une fois coupée, la monarde écarlate ne se conserve que quelques jours au réfrigérateur, il est conseiller de récolter selon les besoins… au fur et à mesure. Il est possible de faire sécher la plante pour la préparer en tisane, dans ce cas il faut récolter les feuilles avant la floraison, et les faire sécher soit à l’air libre soit au four ou au déshydrateur à basses températures.

Propriétés thérapeutiques et médicinales : La monarde contiendrait des huiles essentielles proches de celles du thym, aux propriétés antiseptiques, énergétique et rafraîchissante. L'huile essentielle de monarde est indiquée pour l'anxiété, les états dépressifs, le manque d'appétit, les digestions difficiles, les flatulences, les peaux grasses. Attention, elle ne s'utilise pas pure sur la peau. Pour préparer une tisane de monarde, mettre une à deux cuillères à café de feuilles ou fleurs séchées ou fraîches dans une tasse et ajouter de l’eau bouillante.

IMPORTANT : L’ensemble des informations mentionnées n'est donné qu'à titre indicatif et ne peut en aucun cas remplacer un avis médical précis pour chaque personne. Veuillez consulter votre pharmacien ou praticien avant tout usage.

CUISINE : Elle était utilisée à l'origine comme édulcorant du thé, en infusion contre les maladies respiratoires et comme boisson tonifiante. Son goût rappelle celui de la bergamote. La monarde est facile d'utilisation en cuisine. Ses jeunes feuilles sont excellentes et les fleurs fraîches (pétales) parfument bien des recettes.

• Elles agrémentent les salades vertes et les crudités.
• Elles épicent légèrement les viandes, surtout lorsqu'elles sont séchées et moulues.
• Elles s'accordent bien avec les fromages frais et les fromages blancs.
• Infusées dans du lait, à la manière de la vanille, elles parfument les crèmes.
• Elles se marient bien avec les salades de fruits et autres desserts fruités.
• Cristallisées, elles décorent les desserts et les friandises.
• Elles permettent de confectionner un sirop.

RECETTES BEURRE À LA MONARDE 225 gr de beurre ramolli 1/4 tasse de pétales de fleurs de monarde Mélanger les ingrédients ensemble et former un cylindre de beurre à enrouler dans une pellicule plastique. Laisser réfrigérer au frigo et couper en rondelles pour servir avec du pain grillé, du poisson, des légumes, etc… Source: La Maison des Fleurs vivaces

SIROP À LA MONARDE Pour 4 personnes Ingrédients 1. Fleurs de monarde – 1 à 2 tasses (au goût) 2. eau – 2 l 3. sucre – 2 kg 4. acide citrique – 40 g Préparation 1.Laver les fleurs de monarde, les égoutter et les mettre dans un récipient d’une capacité de 3 l environ. 2. Porter l’eau à ébullition et la verser sur les fleurs, ajouter le sucre et l'acide citrique, laisser reposer 1 à 2 jours. 3. Filtrer ensuite le sirop à travers une passoire ou un linge, porter à ébullition et mettre en bouteilles. https://www.agriculture.ch/alimentation/recettes/recherche-de-recettes/recipe/show/sirop-a-la-monarde/

GELÉE DE MONARDE Ingrédients: • 2 tasses de pétales de monarde (ouvertes, étamines enlevées et bien tassées) • 2 tasses d'eau • 3 c. à table de jus de citron en bouteille • 3 ¾ tasses de sucre • 1 sachet de pectine liquide Préparation: Faire bouillir l'eau dans une casserole. Y jeter les pétales de monarde et enlever du feu. Laisser infuser 1 heure. Filtrer la préparation à travers un tamis, de façon à obtenir 1¾ de liquide exactement. Remettre dans la casserole (jeter les fleurs de monarde toutes décolorées), ajouter le jus de citron et le sucre. Porter à ébullition assez forte pour qu'elle se maintienne en brassant. Ajouter la pectine. Faire bouillir à gros bouillons pendant 1 minute. Retirer du feu, écumer et empoter dans des bocaux préalablement stérilisés. Traiter à l'eau bouillante pendant 5 minutes. Donne 4 tasses de gelée.

(Vincent ajoute de laisser reposer les pots de gelée pendant 2 jours avant de les bouger) http://www.hellocoton.fr/to/glrQ#http://insatiable-curieuse.blogspot.com/2011/07/gelee-de-monarde.html

Conseils d'entretien

Une plante aromatique, très odorante qui attire avec sa couleur pourpre les colibris et qui inspire avec son arôme. On l'appelle aussi thé d'Oswego, bergamote, mélisse d'or. Elle est originaire d'Amérique du Nord et chez nous au Québec, il n'est pas rare de la voir à l'état sauvage.

La monarde s’adapte à peu près dans tous les sols, mais elle préfère les terres un peu fraîches, profondes et fertiles. Toutefois, elle supporte bien un peu de sécheresse. C’est surtout une plante de soleil, mais elle prospère aussi à mi-ombre.

À la plantation, espacez les plants d'environ 40 cm. La monarde se multiplie facilement par division des racines, au début du printemps ou en automne.

Elle demande à être rajeunie régulièrement, car elle est réellement très vigoureuse et, par ailleurs, cela limite les dégâts de l’oïdium. La monarde n'aime ni les sols trop secs l'été, ni les sols trop humides. Travaillez soigneusement le sol en apportant du compost si votre terre est pauvre et du compost et du sable.

Arrosez régulièrement en période de sécheresse, mettre du paillis de feuillu (BRF) au sol pour garder la fraîcheur et éviter le désherbage.

Chaque année apportez un peu de compost pour stimuler la végétation. Tous les trois ou quatre ans divisez les touffes pour les rajeunir et aussi pour limiter leur expansion.
La monarde peut parfois se montrer sensibles à l’oïdium, notamment lorsque les arrosages ne sont pas suffisants en période sèche. Leur feuillage aromatique n’attire pas les insectes ravageurs et sa texture coriace n’est guère appréciée des limaces ni des escargots.