À racines comestibles

Chervis

À savoir !

Chervis

  • Sium sisarum
  • Skirret

Starting at

CA$9.99

In stock

Plantes aux racines, pousses, tiges, feuilles, boutons floraux et fleurs comestibles. Son goût est entre la carotte et le panais. De façon optimale, ses racines doivent être récoltées lorsque les feuilles sont mortes et que l’énergie est retournée dans les racines pour l'hiver, c’est-à-dire tard à l’automne ou très tôt au printemps.  ATTENTION il ne faut pas toutes les récolter sinon la plante ne repoussera pas au printemps suivant! Pour plus de renseignements, voir  nos conseils d'utilisation et d'entretien ci-bas.
90cm X 60cm. Soleil/Mi-ombre. Zone 4.


 

Tous nos produits sont vendus exclusivement à notre jardinerie de Val-David.

Disponibilité à la jardinerie :
Disponible !

* Required Fields

Additional

Additional Information

Nom Latin Sium sisarum
Nom anglais Skirret
Hauteur 121 cm et +
Largeur 46 cm à 60 cm
Parties comestibles Boutons floraux, Feuilles, Fleurs, Jeunes feuilles, Jeunes pousses, Racines, Tiges
Type de sol Léger (sableux), Frais, Humide, Riche, Drainé, Adaptable
Zone de rusticité 4
PH du sol Acide, Légèrement acide, Neutre, Alcalin
Type de racines Tubercule
Ensoleillement Soleil, Mi-ombre
Fonctions en permaculture Insectes bénéfiques, Nectarifère

Utilisations

Culinaire

Originaire de l’Asie, cette plante s'est peu à peu implantée en Europe et sa consommation a atteint son comble vers le XVIe siècle. Surtout cultivé pour ces racines au goût entre la carotte et le panais, le chervis à beaucoup plus à offrir. Crues, cuites, râpées, bouillies, frites, sautées, poêlées, vapeur ou même en potage, ses délicieuses racines sucrées peuvent être préparées comme la plupart des légumes racines. On peut aussi les râper et les utiliser en assaisonnement. Les feuilles, les tiges, les fleurs et les boutons de fleurs sont mangés en salade ou ajoutés au sautés et aux soupes. Les jeunes pousses printanières sont apprêtées crues ou cuites à la manière d’une asperge. 

Récolte

Les racines de chervis sont récoltées à l’automne,comme les topinambours, lorsque les gelées ont fait dépérir les parties aériennes de la plante, ou encore tôt au printemps, avant que les jeunes pousses émergent du sol. Attention! Si toutes les racines sont récoltées, la plante ne repoussera pas! On cueille donc qu’une partie du système racinaire. Bien qu'un seul fragment de racine donnera une nouvelle plante, la récolte suivante risque d'être petite. Il est donc préférable d'enlever au maximum la moitié des racines sinon le tier, selon l'envergure de la plante. Si on trouve que la plante prend trop de place dans notre aménagement, alors on peut se permettre d'en récolter davantage...ou encore de récolter les jeunes pousses au printemps, comme une asperge, afin de diminuer l'envergure de la plante. En effet, au printemps il est possible de cueillir aussi quelques jeunes pousses quand elles font entre 2 et 5 pouces de longueur. Les feuilles elles seront plus tendres récoltées avant la fleuraison. Les boutons floraux et les fleurs apparaissent au mois d'août.

 

Conseils d'entretien

Plantation

Simple de culture, le chervis se plait dans plusieurs types de sol, de préférence profond. Une situation plein soleil est idéale, quoi qu'il se plait aussi à la mi-ombre. Adaptable a différents types de PH, on recommande d'ajouter un 30% de compost au sol existant lors de la plantation. L’utilisation d’un paillis de feuillus (BRF) en surface est recommandée pour garder le sol frais et humide, ainsi que pour limiter les herbes indésirables à son pied. Si c'est le cas, on verra a apposer un peu de fumier de poule en surface avant d'installer le paillis, afin que ce dernier ait l'azote nécessaire pour se transformer en compost sans prendre l'azote du sol au détriment des plantes.

Taille et fertilisation

Un apport de fumier de poule au pied sera fait annuellement. Avec le BRF, se dernier se transformera en compost. Récolter les semences avant qu'elles ne tombent au sol si ont veut éviter que la plante ne se ressème. Pour se qui est du feuillage et des tiges dépérit à l'automne, l'idéal est de les laisser au sol pour l'hiver, afin qu'elles participent à l'isolation des racines. Au printemps, on recommande de les laisser au sol en petits morceaux sous forme de paillis qui sera rapidement transformé en matière organique grâce à la vie du sol. 

Maladies et parasites

Plante plutôt résistante aux maladies et aux parasites. Les racines peuvent être mangées par des mulots ou autres rongeurs durant l’hiver. On peut aposer un grillage métallique au sol pour créer une barrière physique et le retirer le printemps venu.